Publié le 06 juin 2016

3 questions à Laurent Cavrois, Président de LISEA

Quels ont été les temps forts qui ont marqué l’année 2015 ?

Après plusieurs années de génie civil, 2015 a sans conteste été l’année des équipements ferroviaires avec un moment symbolique, la pose du dernier rail en décembre 2015. Nous sommes entrés dans la phase de préparation de l’exploitation, avec des équipes du mainteneur MESEA qui vont monter en puissance progressivement. Pour le concessionnaire, cette année a aussi été fortement marquée par les discussions sur l’utilisation de la ligne avec la SNCF. Les ambitions n’ayant pas été tout à fait les mêmes, 2015 n’a pas permis de trouver un terrain d’entente. Ces divergences sont amenés à s’aplanir en 2016, car cette année sera l’année des premières commandes de sillons sur la ligne nouvelle ; on va donc connaitre le nombre de trains qui circuleront sur la ligne et le plan de desserte.

Quelles sont les clés de la réussite de ce projet ?

Dans toutes les phases du projet, notre approche a été dictée par trois mots d’ordre : anticipation, préparation et innovation. Ce qui fait que nous pouvons nous enorgueillir d’être dans les délais avec des ouvrages titanesques réalisés dans un temps record. C’est vraiment un chantier exemplaire dans le modèle d’organisation, dans la conception et dans l’ingénierie. Nous en récoltons aujourd’hui les fruits. Cela tient aussi beaucoup à l’accompagnement important mené auprès des collectivités, des associations et plus largement de toutes les parties prenantes de la ligne, qui fait qu’elles se sont appropriées le projet.

Quels sont les prochains enjeux ?

Tout d’abord achever au premier semestre 2016 les travaux ferroviaires et démarrer au second semestre la phase d’essais dynamiques qui garantiront le bon fonctionnement de la ligne. Autre enjeu important : la maintenance. Ce sera la première fois en France, sur une voie LGV, que cette activité sera assurée par un prestataire privé. Nous n’avons donc pas le droit à l’erreur et tout est mis en oeuvre, là aussi, pour assurer la sécurité et la performance de la ligne.