Publié le 23 janvier 2020

LISEA et CDC Biodiversité s’associent sur le long terme et déploient un programme de mesures de compensation environnementale en Gironde

LISEA, concessionnaire de la LGV SEA, s’associe à CDC Biodiversité, dans le cadre de la gestion et du suivi des actions de compensation environnementales en faveur des zones humides, du papillon « Fadet des Laîches » et de son écosystème. La signature officielle de ce partenariat pour une durée de quarante ans aura lieu lundi 27 janvier à 14h sur le site de Lignan (152 Avenue du Lignan, 33160 Saint-Médard-en-Jalles) en présence d’Hervé Le Caignec, président de LISEA et de Marc Abadie, président de CDC Biodiversité.

Des experts engagés sur le long terme

Expert dans la conception/gestion de mesures environnementales pérennes, CDC Biodiversité est mandatée par LISEA afin de mettre en place et suivre sur le long terme (jusqu’à la fin de la concession ferroviaire de LISEA, en 2061) ces mesures. Conformément aux obligations réglementaires, LISEA et COSEA, groupement constructeur de la ligne, sont engagés dans un important programme d’évitement, de réduction, puis de compensation de l’impact environnemental de la LGV SEA.

Un papillon fadet des laiches

Fadet des Laîches © Pierre Boyer

Une action contribuant au Projet Territorial de Biodiversité de la Métropole de Bordeaux

Situé sur la commune de Saint-Médard-en-Jalles, le site du Lignan contribue au développement de cet outil. Il s’agit d’une propriété forestière de 76 ha acquise par CDC Biodiversité pour accueillir la compensation de projets impactant des milieux de landes humides et de leurs écosystèmes. LISEA et CDC Biodiversité ont retenu ce site, en lien étroit avec les services de l’Etat, à la fois pour ses caractéristiques écologiques en mesure de répondre aux objectifs de compensation ciblés, mais également pour son fort potentiel de restauration. Ce site forestier est principalement dédié à la production de pins maritimes. Or, cette activité limite le développement de la molinie bleue, une plante prisée par le Fadet des Laîches, et altère le caractère humide de la zone. Le potentiel de restauration y est donc considérable, notamment au regard des 169 espèces végétales et des 177 espèces faunistiques recensées sur le site, dont le Fadet des Laîches.CDC Biodiversité développe le dispositif « Projet Territorial de Biodiversité », reposant sur la constitution de réserves foncières dédiées aux mesures compensatoires. Il vise à proposer aux aménageurs des solutions de compensation globales, au plus proche des zones en développement et incluant du foncier sécurisé sur du long terme, avec des enjeux de restauration écologique identifiés. Ce dispositif permet également de mutualiser la compensation de plusieurs aménageurs sur un même site, renforçant ainsi la cohérence foncière et l’efficacité des mesures compensatoires.

Des actions de restauration et de gestion ciblées

Afin de restaurer la qualité écologique des habitats recherchés au titre de la compensation, CDC Biodiversité propose de nouvelles modalités d’exploitation et de gestion forestière, en lien avec les services de l’Etat. Ces itinéraires sylvicoles adaptés aux enjeux environnementaux du site, seront mis en œuvre dès 2020 et leurs effets sur les milieux et espèces seront suivis jusqu’en 2061. En plus d’être favorables aux zones humides et au Fadet des Laîches, les actions prévues dans le plan de gestion du site devraient également profiter à certaines espèces des milieux ouverts et semi-ouverts, telles que le Damier de la Succise, ou aux rapaces forestiers, tels que le Circaète Jean-le-Blanc, la Bondrée apivore ou le busard Saint-Martin. Ces actions inscrites sur la durée nécessiteront une révision du Plan Simple de Gestion de la forêt, afin de concilier les enjeux forestiers et la recherche d’une biodiversité plus intense. Une concertation avec les riverains et autres exploitants est par ailleurs conduite afin de présenter les spécificités de la démarche et les bienfaits attendus.

À propos de LISEA

LISEA est le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique (Tours-Bordeaux). Sa mission est de gérer, en toute sécurité, une infrastructure ferroviaire publique de manière performante et responsable, au bénéfice des voyageurs, clients et territoires. Mise en service le 2 juillet 2017, la ligne relie Paris à Bordeaux en 2h04. Conformément à ses obligations réglementaires, 3700 hectares sont dédiés aux mesures compensatoires environnementales. Au-delà de cette démarche, LISEA soutient également, via ses fondations LISEA Biodiversité, LISEA Carbone et Sillon Solidaire des projets en faveur de la préservation du patrimoine naturel, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la lutte contre l’exclusion sociale (380 projets soutenus à ce jour, toutes fondations confondues). LISEA est détenu par VINCI Concessions (33,4 %), Caisse des Dépôts (25,4 %), MERIDIAM (24,4 %) et Ardian (16,8 %).

À propos de CDC Biodiversité

CDC Biodiversité est une filiale privée du Groupe Caisse des Dépôts dont l’activité consiste à engager des actions de restauration et préservation de la biodiversité et en assurer la gestion pérenne. Grâce à une triple expertise écologique, foncière et financière, elle tient les engagements de long terme des aménageurs pour leurs actions de compensation après avoir évité et réduit au mieux leurs impacts. Pionnière et innovante sur les métiers liés à la compensation écologique, zone humide ou forestière, CDC Biodiversité met en place de nouveaux leviers permettant de concilier développement économique et biodiversité.