Publié le 08 avril 2019

Sillon Solidaire : deux parrains nous parlent de leur expérience

Logo de Sillon Solidaire

Détenu à 67 % par LISEA et à 33 % par MESEA, Sillon Solidaire soutient des projets en faveur de l’insertion sociale et de la lutte contre l’exclusion.

Chaque projet soutenu fait l’objet d’un parrainage par un ou plusieurs parrains/marraines issus de LISEA et de MESEA. Cette implication des collaborateurs constitue l’un des principes fondamentaux de Sillon Solidaire.

Au-delà d’un simple suivi, il s’agit de permettre aux porteurs de projets de disposer d’une écoute, d’un échange, du regard extérieur, de l’expertise et du réseau des parrains, afin d’envisager des angles d’actions différents et stimuler l’innovation.

Vincent Juillot et François Vignaud, salariés de MESEA et parrains du projet de maison de services au public mobile* de l’association CAP Centre Social de Tonnay-Charente, nous parlent de leurs expériences.

*Premier service de ce type en Charente-Maritime, il a pour vocation d’aller à la rencontre des publics les plus en difficulté en termes d’accès aux droits (démarches administratives en ligne, usage numérique).

Maison de service public mobile MASAP

 

Être parrain de Sillon Solidaire, c’est quoi ?

Vincent Juillot : Depuis quelques années sur le projet SEA, c’est la troisième fois que j’accompagne une association. Etre parrain, c’est l’occasion de mettre ses compétences au service de la collectivité, de la Société : c’est enrichissant.

François Vigneaud : Quand Vincent m’a parlé de ce projet, je me suis dit que j’avais quelque chose à
apporter à cette association. J’avais envie de partager mes compétences au service d’un projet que je
trouvais particulièrement intéressant.

Pourquoi ce projet vous a attiré ?

VJ : Ce projet est proche de mes missions chez MESEA. Il était évident que je pouvais apporter des
conseils techniques à l’association en participant à l’étude d’aménagement du camion et d’infrastructure
informatique. C’était très enrichissant de participer à toutes les étapes du projet : des études jusqu’à la
mise en place du mobilier. Et ce projet permet de connecter les campagnes !

FV : La Maison de services au public mobile répond aux enjeux de société actuels et aux problèmes
d’actualité de fracture numérique, nous ne sommes pas tous égaux face à l’accès au numérique. Je
pense que ce type d’association est amené à se développer. Et j’ai pu apporter mes compétences
notamment pour contribuer à l’aménagement du camion.

Que retenez-vous de cette expérience ?

VJ & FV (ils sont unanimes !) : Etre parrain d’une association soutenue par Sillon Solidaire, c’est une
relation réciproque : on arrive avec nos idées, nos compétences et l’association nous apporte beaucoup
aussi : il est évident que l’on a appris des choses ! C’est valorisant de contribuer à ce type de projet, de
se sentir utile et de contribuer à la politique de Solidarité mise en avant par MESEA.

 

En savoir plus sur le projet

Découvrir les Fondations LISEA Carbone et Biodiversité