Publié le 04 août 2017

Mesures acoustiques : écoute, dialogue et concertation

La LGV SEA est en service depuis le 2 juillet et assure la circulation quotidienne d’une soixantaine de trains en moyenne, pouvant rouler jusqu’à 320 km/h.

Zoom sur la campagne de mesures acoustiques avec Pierre Couturier, Chargé Environnement chez LISEA.

En matière de protection acoustique, qui fait quoi ? Qu’est ce qui a été mis en place ?

Des mesures acoustiques théoriques ont été initiées à partir de 2001, durant la phase de conception, par SNCF Réseau (ex-RFF) et les territoires traversés par l’infrastructure. Lorsque LISEA a remporté le contrat de concession en 2011, un travail d’approfondissement a été engagé avec COSEA, le constructeur de la ligne. Ce travail a abouti à la mise en place de différents moyens de protections : ce sont concrètement des isolations chez l’habitant, un abaissement en déblai de la ligne et une centaine de kilomètres de murs anti-bruit ou de merlons pour les endroits les plus sensibles. Cent points de mesures théoriques ont servi d’hypothèse de travail sur base d’une estimation de trafic que l’on estime supérieur de 50% au trafic actuel.

Quelle est la réglementation française en matière de protection acoustique sur les lignes à grande vitesse ?

LISEA agit dans le respect de la réglementation relative au bruit des infrastructures, datant du 8 novembre 1999. Cette réglementation impose une limite de 60 décibels de jour en moyenne (la moyenne est calculée de 6h à 22h) et de 55 décibels en nocturne (22h – 6h).

En quoi consiste la campagne d’impact acoustique qui sera lancée en septembre 2017 sur les communes ?

Réaliser une campagne de mesures acoustiques dans l’année qui suit la mise en service de la ligne est un des engagements contractuels de LISEA. Nous n’avons pas attendu la mise en service de la LGV pour informer les communes de notre démarche. Les maires des 113 communes traversées ont ainsi reçu un courrier le 19 juin pour les informer de notre action. L’objectif : vérifier la conformité acoustique de la ligne, en conditions réelles d’exploitation, lors de la mise en place des horaires d’hiver de la ligne, c’est à dire en septembre. La campagne, qui s’étalera jusqu’au printemps 2018, sera effectuée sur l’ensemble de la ligne par les experts du CEREMA, organisme indépendant.

Comment LISEA et le CEREMA vont procéder ?

Suite à l’envoi de notre courrier du 19 juin, nous rencontrons les maires des communes depuis le 21 juillet. L’objectif de nos réunions de travail est de définir avec eux les points (les habitations) où le CEREMA installera ses micros de mesure. Toutes les réclamations individuelles font l’objet d’une analyse approfondie. Qu’elles soient adressées à LISEA, aux préfectures ou aux mairies, elles sont centralisées de manière à travailler en concertation avec l’ensemble des acteurs et répondre au mieux aux spécificités des différents lieux d’habitations.

Ecoute, collecte et réajustement des points de mesure avec les Maires de Cavignac et Cézac

Ecoute, collecte et réajustement des points de mesure avec les Maires de Cavignac et Cézac
Ecoute, collecte et réajustement des points de mesure avec les Maires de Cavignac et Cézac

Comment fonctionne cette campagne de mesure ? Quand aurons-nous connaissance des résultats ?

Concernant les mesures, c’est le CEREMA de Blois et de Bordeaux qui prendra directement contact avec les riverains concernés par l’étude. L’organisme installera le micro à proximité de l’habitation, à environ 1,5 mètre de la façade, pour mesurer le bruit pendant 24h. Ensuite, le traitement des données prendra environ 5 semaines. Les résultats de ces contrôles seront communiqués au fur et à mesure de l’avancement de l’étude, selon les modalités choisies par les communes.

Que se passera-t-il en cas de dépassement de la réglementation ?

Si des écarts sont constatés et que dans certaines zones les seuils règlementaires sont dépassés, LISEA mettra en place des mesures complémentaires. Le respect de cette législation est un engagement valable pour toute la durée de la concession, jusqu’en 2061, quel que soit le trafic. En fonction de l’évolution de celui-ci, LISEA réalisera donc de nouvelles campagnes de mesures acoustiques durant les 44 ans à venir.

 

Lien externe – France Bleu La Rochelle – « Le Concessionnaire va multiplier les mesures acoustiques »