L’OBSERVATOIRE ENVIRONNEMENTAL DE LA LGV SEA

Afin de limiter l’impact environnemental et humain de la ligne, des mesures d’évitement, de réduction et de compensation (ERC) ont été mises en œuvre le long du tracé de la LGV SEA. Prévu dans le contrat de concession de LISEA, l’Observatoire environnemental de LISEA a plusieurs objectifs : évaluer sur le long terme l’efficacité de ces actions environnementales, enrichir les connaissances et les retours d’expériences et améliorer les pratiques liées à la démarche ERC.

MISSIONS DE L’OBSERVATOIRE

Premières :

  • Suivi de la fonctionnalité des mesures environnementales mises en œuvre selon la séquence « Éviter, Réduire, Compenser » ;
  • Evaluer les effets réels de la LGV sur l’environnement paysager, humain et écologique.

Secondaires :

  • Enrichir les connaissances et améliorer les pratiques en matière d’évitement, de réduction et de compensation d’impact ;
  • Apporter un retour d’expérience pour les projets futurs de grandes infrastructures de transport et d’aménagement du territoire ;
  • Alimenter les réflexions locales et nationales sur les processus de conception, d’accompagnement et d’autorisation de tels projets.

COMPOSITION DU COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L’OBSERVATOIRE ENVIRONNEMENTAL

  • Président : Jean-Pierre SARDIN, Professeur agrégé hors classe – Sciences Naturelles. Ancien Président du conseil scientifique du Conservatoire Régional des Espaces Naturels (C.R.E.N.) Poitou-Charentes (2011-2016).
  • Comité scientifique composé d’experts.

5 AXES D’ÉTUDES PRINCIPAUX

  • Cadre de vie ;
    • Acoustique
    • Vibration
    • Paysages
    • Plantes invasives
  • Milieux naturels, faune et flore ;
  • Eaux ;
  • Boisements compensateurs ;
  • Occupation du sol.

TÉLÉCHARGER TOUS LES SUIVIS DE L’OBSERVATOIRE

transparence

266

stations photographiques pour l’observation des paysages traversés par le tracé

Des engagements

sur le long terme

FOCUS

Le bilan BIANCO intermédiaire

Réalisé par l’Observatoire environnemental de LISEA, le bilan environnemental intermédiaire de la LGV SEA, également appelé bilan BIANCO, constitue le bilan environnemental établi un an après la mise en service de la ligne à grande vitesse. Il sera suivi d’un bilan BIANCO global, cinq ans après la mise en service, soit en 2022.

 

NOS PARTENAIRES ET PRESTATAIRES

Les suivis sont réalisés par les associations naturalistes des territoires concernés, des universitaires et des bureaux d’étude locaux, et font l’objet de rapports thématiques annuels, jusqu’aux termes du contrat de concession.

partenaires

POUR ALLER PLUS LOIN

LES MESURES ENVIRONNEMENTALES

LES MESURES ACCOUSTIQUES