Publié le 26 février 2019

L’association Prom’Haies plante un verger de sauvegarde de fruits anciens

Le 9 février dernier, l’association Prom’Haies a organisé à Montalembert, dans les Deux-Sèvres, la plantation d’un verger de sauvegarde de variétés de fruits anciens. Un projet notamment soutenu par la Fondation LISEA Biodiversité.

 

Préserver les variétés de fruits anciens : une démarche essentielle à la conservation d’un patrimoine biologique et paysager

Plantation d'arbres fruitiersComposante fort du paysage local, les vergers anciens sont aujourd’hui de plus en plus rares et les espèces doivent retrouver le chemin des jardins.

Elles constituent une banque de gênes intéressantes pour des planteurs privés et publics en recherche d’espèces plus résistantes et nécessitant moins de recours aux pesticides.

 

Plantation du vergerLa plantation de ce verger conservatoire représente l’aboutissement du projet porté par Prom’Haies et assure ainsi la préservation des espèces identifiées. Grâce au travail de Prom’haies, en collaboration avec les bénévoles de l’association Les Croqueurs de Pomme, ce sont ainsi 90 espèces « oubliées » qui ont été plantées sur deux portes-greffes ou supports différents, soit 180 arbres.

 

Un travail d’identification des variétés de fruits « oubliés »Un arbre fruitier

La plantation de ce verger conservatoire a été rendu possible par la réalisation, en amont, d’une identification des espèces fruitières anciennes ; une véritable enquête de terrain, menée par Prom’Haies, pour identifier et répertorier les fruits « oubliés » du Poitou-Charentes et non inventoriés. L’enjeu de cette étude était d’avoir une visibilité sur les variétés fruitières encore existantes et d’en assurer leur sauvegarde. Des appels à témoins ont ainsi été passés dans la presse et des témoignages d’anciens ont été recueillis, complétés par des visites de terrain. Le caractère ancien des espèces ayant été vérifié, elles ont par la suite fait l’objet d’une fiche descriptive précise par variété : lieu, description, usages et qualité. Egalement soutenu par la Fondation LISEA Biodiversité, ce travail d’identification a donné lieu à la création d’un livret-répertoire.

 

 

La Fondation LISEA Biodiversité :

Créée en 2012, la Fondation LISEA Biodiversité a pour objectif de soutenir sur le long terme des projets de préservation de la biodiversité et du patrimoine naturel portés par des associations, des entreprises ou des établissements publics des territoires traversés par la ligne à grande vitesse.

La Fondation LISEA Carbone : 

Dans une démarche complémentaire, la Fondation LISEA Carbone participe au financement de projets d’économie d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Image de l’article : Association Prom’Haie