Publié le mars 27, 2015
La Fondation LISEA Biodiversité soutient une exposition sur les laisses de mer, un milieu vivant méconnu

[vc_row][vc_column width=”1/3″][vc_single_image image=”2434″ img_size=”large”][/vc_column][vc_column width=”2/3″][vc_column_text]La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) mène depuis plusieurs années des actions de préservation des laisses de mer, ces débris naturels d’origine végétale et animale, déposés par la mer sur les plages du littoral.

Ces laisses de mer assurent des fonctions essentielles aux écosystèmes marins en contribuant au ralentissement de l’érosion littorale, à la fixation de la dune et à l’alimentation de nombreux animaux.

 

Des actions de sensibilisation

 

Cette année, la LPO développera les opérations de sensibilisation du public et un inventaire des couples nicheurs de Gravelot à collier interrompu en Charente-Maritime grâce à l’aide de la Fondation LISEA Biodiversité.

C’est dans ce cadre que la Ligue de Protection des Oiseaux présente une exposition dédiée à ces milieux sensibles jusqu’à la fin du mois de mars au Parc de l’Estuaire – 47 Avenue Paul Roullet, 17110 Saint-Georges-de-Didonne.

Elle sera, par la suite, exposée à la bibliothèque du Bois plage sur l’île de Ré du 27 avril au 1er mai puis au sein de la Maison du Port Atlantique de La Rochelle entre le 12 juin et le 15 juillet, et dans différentes communes sur l’île d’Oléron au mois d’août.

En savoir plus sur : http://charente-maritime.lpo.fr/[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]